Inceste et Jalousie (Philosophie Générale) par Denis Vasse

Inceste et Jalousie (Philosophie Générale) par Denis Vasse

Titre de livre: Inceste et Jalousie (Philosophie Générale)

Auteur: Denis Vasse

Broché: 311 pages

Date de sortie: December 4, 2015

Éditeur: Seuil (réédition numérique FeniXX)

Obtenez le livre Inceste et Jalousie (Philosophie Générale) par Denis Vasse au format PDF ou EPUB. Vous pouvez lire des livres en ligne ou les enregistrer sur vos appareils. Tous les livres sont disponibles au téléchargement sans avoir à dépenser de l'argent.

Télécharger PDF Lire En Ligne

Denis Vasse avec Inceste et Jalousie (Philosophie Générale)

Inceste, jalousie, nous connaissons chacun de ces deux termes. Les voici reliés, coordonnés : inceste et jalousie. Quelle est la nature de ce rapprochement ? Quel chemin mène de l'un à l'autre ? Et aussi en quoi suis-je concerné(e) ? C'est à ces découvertes que nous convie Denis Vasse, psychanalyste et jésuite. Le symptôme majeur de la jalousie, constate l'auteur, réside dans l'ignorance que nous en avons. Nous n'en voulons rien savoir et nous ne savons rien de ce vouloir. Nous en subissons simplement les effets : la morsure au cœur, suivie de la blessure de l'exclusion. L'élan premier de l'amour conduit l'enfant vers les mère/père/frère/sœur – mais l'expose aussi au risque de la tendance universelle vers l'inceste. Or, l'enfant naît d'un père, d'une mère et de la vie. Cet axe vers la vie, symbolisé par la parole, détourne de l'engloutissement et de la confusion des générations. Il ouvre à l'altérité, laisse la place à la rencontre ; mais il est toujours plus ou moins distordu. Conduit par Denis Vasse, le lecteur, avec émotion, entre en résonance avec le discours du patient. Il n'y a personne, dit le jaloux. Il n'y a personne de l'ordre de la parole. Privé de l'autre et rempli de lui-même, le jaloux est puissant et violemment seul, roi sans royaume. Le psychanalyste crée un espace de silence et d'écoute et, avec l'interprétation, il rétablit un écart entre les mâchoires de la tenaille. La parole alors peut s'élancer, celle du psychanalyste, celle du patient. Une parole vraie, qui fait être.